Mathieu 300x300.jpg

Notes après le stage « Lumière » animé par Philippe Bourgeais

février 2020

Marion Dubois, architecte

Oui oui, je vous assure il est encore possible à 28 ans de faire l'expérience d'ouvrir les yeux et rendre compte qu'un monde nouveau s'offre à vous.

Le secret, le chemin ? C'est très simple : Se désarmer, s'émerveiller de ces petits rien qui nous entourent et oser saisir notre palette de projecteurs pour mettre en lumière ce que nous ne voyons pas avec nos yeux d'aveugles.

Car c'est à cet endroit que je puise l'oxygène si vital à ma vie.

Vous pouvez me demander a quoi cela sert ? et bien je vous répondrais que ça ne sert à rien mais ça change tout !

Tant de peintres, de cinéastes, d'artistes ont essayé de capter la lumière. Leurs œuvres traversent les époques et continuent de nous émerveiller. C'est une source inépuisable, insaisissable pour toujours.

Angola 300x300.jpg

Carnet de voyage à Luanda

7 janvier 2020

Francisco Marques

Voilà six jours que nous sommes arrivés, je ressens une certaine effervescence de la part d’Orlando et son équipe … mais bien sûr ! nous sommes le 7 janvier la veille de la journée nationale de la culture, toute cette agitation est justifiée par le choix de Madame la Ministre de faire sa visite officielle au Centre culturel et artistique Ani’mart fondé il y a trente ans par Orlando et sa famille dans la ville de Cazenga (bidonville de Luanda).

Tout est mis en oeuvre pour faire de ce jour une oeuvre d’art. Nous partons avec Orlando et sa soeur Gloria dans le village de ces ancêtres où vivent ces tantes qui font partie de ce clan de femmes seul capable d’élaborer certains plats traditionnels, mais nous allons devoir attendre des heures et des heures que les négotiations se fassent pour repartir avec ces produits que Madame la Ministre n’a sans doute pas goûté depuis fort longtemps. (Orlando d’ailleurs, a le projet de lancer avec le “clan” une sorte de coopérative en lien avec le bidonville).

Tout doit être parfait, rien n’ai laissé au hasard pour célébrer cet évènement majeur.

La nuit sera blanche pour toute l’équipe et surtout pour les cuisinières. Elles ont une vingtaine de plats à préparer dont les fameuses chenilles accomodées à la sauce piquante. Christine et moi trépignions d’envie de mettre la main à la pâte mais rien à faire, les invités ne sont pas admis à participer aux préparatifs !

8 janvier, 8 heures du matin …. nous partons pour le centre accompagnés d’un des frères d’Orlando. Le quartier est bouclé, nous arrivons quand même à nous frayer un chemin, nous sommes attendus officiellement, cela aide à franchir les barrages.

Quand nous pénétrons dans les locaux, de grands tapis rouges sont déroulés. Madame la Ministre et sa déléguation sont déja passées parmis les artisans, les écrivains, les poètes, les graffeurs, les marionnetistes, les sculpteurs, les peintres, les danseurs, les comédiens et toute une ribambelle d’enfants et de jeunes du bidonville qui ont envahi le centre pour l’occasion. Il est effectivement méconnaissable; sur les murs sont accrochés des photos, des peintures, et partout des sculptures. Parmi les tables joliment dressées dans une des grandes halles, une femme est assise contemplant le buffet, où ont été déposés les plats qui ont été cuisinés toute la nuit, c’est la tante d’Orlando. Je m’approche pour l’embrasser. Malgré sa fatigue elle éprouve une grande fierté; depuis toutes ces années Orlando et son équipe ont fait de ce centre un havre de paix et de beauté et elle y a contribué à sa manière.

Quelqu’un nous tire par le bras, c’est Gloria, nous sommes attendus pour saluer Madame la Ministre “Soyez les bienvenus” nous dit-elle en Français, puis elle poursuit en portuguais “Je soutiendrai votre collaboration dans ce projet d’Académie internationale de théâtre pour enfant de Janvier 2021”, puis elle nous quitte pour aller prononcer son discours officiel dans le théâtre.

Sophie 300x300.jpg

Notes de création

janvier 2020

Eric Deniaud et Iris Aguettant

Une marionnette comme...l’incarnation, la matérialisation d’un autre moi-même, un miroir de l’âme le moyen d’aborder des questions existentielles en évitant les pièges réducteurs et narcissiques du psychologique au théâtre. Un double, oui, mais pas un clone, plutôt un miroir de moi-même qui deviendrait très vite un miroir que je pourrai tendre au public et qui prendrait alors comme par diffraction une multiplicité de facettes, chacun pouvant s’y reconnaître.

 

La chute comme… sensation intérieure au saut du lit ; expression sensible, physique presque d’une angoisse incontrôlable, le sentiment d’impuissance, chaque jour au réveil face à l’absurdité d’une société de plus en plus oppressante et notre incapacité à proposer un autre mode de vie, de relation aux autres et au monde.

La chute comme quelque chose d’inexorable mais qu’il s’agirait d’apprivoiser comme le font les élèves parachutistes jusqu’à préférer tâtonner en équilibre instable plutôt que ronronner à ras de terre.

 

L’écriture comme… une écriture à deux mains, la rencontre de plusieurs langages. Un risque à prendre où les mots viennent au bout des doigts, tombent les uns après les autres comme souvent superflus, redondants, bavards, finissant par trouver leur juste place à la charnière de l’invisible.

 

La lumière comme… Matière essentielle à l’écriture de ce spectacle. Une alliée qui arrive à point nommée pour que la magie fasse son apparition dans une dramaturgie plurielle.

 

La musique comme... l’épaisseur de l’air, sa légèreté, sa pesanteur, son apesanteur, parfois un épais brouillard mais aussi parfois un grand ciel bleu ou une mer agitée… le silence aussi, souvent ; celui de nos insomnies, de nos mutismes, de nos contemplations…

 

Le face à face… comme un combat

 

Le réveil… comme la seule issue, comme une invitation à croire que la chance d’une menace de mort à l’échelle de la planète peut être un sursaut commun, un grand réveil de l’humanité.

Ne manquez plus un événement !
Recevez les actualités du Théâtre de l'Arc en Ciel dans votre boite mail

Suivez nous 

  • Facebook
  • LinkedIn Social Icône
  • Twitter
  • Instagram