Bandeaux solo du haut bleu.jpg

SOLO DU HAUT

création 2020 du Théâtre de l'Arc en Ciel

8 au 12 octobre dans le théâtre de Machy

Iris Aguettant - écriture et jeu

Éric Deniaud - mise en scène et marionnette

Corinne Lordier - assistante

Eveline Causse - création musicale

Philippe Bourgeais - création lumière et scénographie

Fini le temps des mots fertiles
et des grandes visions

c’est l’heure d’escalader les énigmes

les miroirs de vertige en vertige

c’est l’heure d’aimer percer les murs

immenses, impénétrables...

extrait du spectacle

« Eh voilà, la journée avait bien commencé... », on se doute qu’avec une introduction pareille, ça va mal finir !

Une marionnette comme… l’incarnation, la matérialisation d’un autre soi-même, un miroir de l’âme, le moyen d’aborder des questions profondes avec la distance, la poésie et l’humour indispensables.

Un double, oui mais pas un clone, plutôt un miroir tendu au public qui prendrait alors une multiplicité de facettes, chacun pouvant s’y reconnaître.

De l’angoisse du réveil à la tentative d’envol ratée, du matin radieux soudain ressurgi de l’enfance au trait bleu tiré du fond de la mémoire, une traversée âpre-douce, un risque de l’intime, un miroir qui ne fait pas de cadeau !

Notes de mise en scène - extraits

Une marionnette comme... l’incarnation, la matérialisation d’un autre soi-même, un miroir de l’âme, le moyen d’aborder des questions existentielles...


La chute : sensation intérieure au saut du lit ; expression sensible, physique presque d’une angoisse incontrôlable, le sentiment d’impuissance, chaque jour au réveil face à l’absurdité d’une société de plus en plus oppressante et notre incapacité à proposer un autre mode de vie, de relation aux autres et au monde... 


L’écriture comme… un risque à prendre où les mots viennent au bout des doigts, tombent les uns après les autres comme souvent superflus, redondants, bavards, finissant par trouver leur juste place à la charnière de l’invisible.


La lumière comme… une alliée qui arrive à point nommée pour que la magie fasse son apparition dans une dramaturgie plurielle.


La musique comme... l’épaisseur de l’air, sa légèreté, sa pesanteur, son apesanteur, parfois un épais brouillard mais aussi parfois un grand ciel bleu ou une mer agitée… le silence aussi, souvent ; celui de nos insomnies, de nos mutismes, de nos contemplations… 


Le réveil… comme la seule issue, comme une invitation à croire que la chance d’une menace de mort à l’échelle de la planète peut être un sursaut commun, un grand réveil de l’humanité.


La parole… comme silencieuse avant d’ouvrir les mains


Une bouffonnerie métaphysique… comme une tentative de tenir les deux bouts, un désir de parler de choses profondes sans se prendre trop au sérieux.

ESPACE

PRESSE

Contact presse

Brigitte Frénoy

06 12 32 08 24

ESPACE

PRO

Production

Véronique Feugère

07 57 07 86 74

Télécharger

le dossier de production

 

ESPACE

ÉCOLES

Chargé de communication

Brigitte Frenoy

06 12 32 08 24

Ne manquez plus un événement !
Recevez les actualités du Théâtre de l'Arc en Ciel dans votre boite mail

Suivez nous 

  • Facebook
  • LinkedIn Social Icône
  • Twitter
  • Instagram